Les extensions : Agrandissement et Surélévation, Le bois : le bon matériau au bon endroit !

L’extension bois permet d’augmenter sa surface habitable sans déménager, sans achat de foncier, sans interventions lourdes et selon son propre rythme.

extension bois nord 101

vidéo

Oser le bois

L’extension bois est une solution plus économique que la construction traditionnelle, valorisante pour un bien existant.

Le bois est écologique, car renouvelable et recyclable, tout terrain etléger (5 fois plus que le béton),

Faire appel au bois dans un projet d’extension, c’est choisir un matériau :

  • moderne, qui se greffe sur tous matériaux,
  • modulable, qui s’adapte à tous les styles,
  • souple, qui se courbe à toutes les envies architecturales,
  • modulaire, qui se monte et se démonte selon les besoins,
  • esthétique, qui s’exprime dans un large choix d’essences.

extension bois nord 103

Besoin d’une chambre en plus, d’un bureau à domicile, d’un salon à agrandir, d’une cuisine où déjeuner…et sans quitter un habitat agréable ou un centre-ville pratique ? Tandis que le marché de la maison individuelle est fortement en baisse, celui de l’extension s’envole. Pour augmenter la surface habitable d’un logement et améliorer son confort, sans grever son budget, agrandissement et surélévation sont des solutions de plus en plus privilégiées, avec le bois comme matériau de référence. Les professionnels ne s’y trompent pas et sont toujours plus nombreux à y adhérer.

E:projektyPUJOLPUJOL 2PC PUJOL 2e vue jard (1)

L’agrandissement consiste à rajouter une aile lorsque le terrain
est encore disponible, tandis que la surélévation correspond
à la création d’un étage, souvent dans un contexte urbain dense. Mais attention, quelle que soit l’option choisie, il ne s’agit, en aucun
cas, d’un simple ajout. Car l’extension n’est pas simplement de l’ancien auquel on accole du neuf. Une extension signifie la mise en place de fortes contraintes techniques, pratiques et esthétiques par rapport à l’existant.
Pour y parvenir, l’aide de professionnels, architecte et constructeur, est indispensable. Dans ce domaine, tous les professionnels s’accordent à dire qu’un petit projet nécessite autant de temps, parfois même plus, en étude de faisabilité et en réalisation qu’un
gros projet. Diagnostics de structure et autres études de fondations ne doivent pas être négligés. Cinq fois moins lourd que le béton, facile à mettre en oeuvre aussi bien sur une construction maçonnée que sur une ossature bois, naturellement isolant et particulièrement esthétique, le bois possède des atouts qui font de lui le matériau  » roi  » de ce type de projets.
Ajoutez à cela la préfabrication des éléments en atelier (durée des
travaux limitée), l’absence d’apport d’eau (chantier propre) et la possibilité pour les occupants de continuer à vivre dans les lieux pendant toute la durée du réaménagement.

extension bois nord 104

Analyse de l’existant
Pour éviter toute mauvaise surprise, l’expertise doit avoir lieu de visu, sur le terrain, et non à partir des plans disponibles.
Les données recueillies vont concerner les niveaux du sol existant et celui du terrain sur lequel viendra s’inscrire l’extension. Cette observation permet de savoir s’il faudra décaisser ou remblayer pour unifier le sol de l’habitation, ou encore opter pour un radier plutôt que pour un vide sanitaire ; cette fois en fonction des différents réseaux techniques, assainissement notamment, qui circulent
sous la maison. Les résultats vont aussi porter sur les murs de l’habitation. Créer une ouverture peut nécessiter un renfort, par exemple. Il y a encore la connaissance du réseau électrique pour lequel une extension est synonyme de mise en place d’un
deuxième tableau. La circulation d’eau est tout aussi essentielle, la création d’une salle d’eau dans l’extension s’accompagnant souvent de l’installation d’un ballon d’eau chaude complémentaire.
Et s’il existe déjà un plancher chauffant dans le bâti existant, peut-être sera-t-il judicieux de le prolonger dans l’extension.

extension bois nord 105

Le choix du bois
L’extension, agrandissement-surélévation, est bien le secteur où le choix du bois comme matériau de construction, prend tout son bon sens. Un poids moindre, à volume égal, limite les travaux de fondation. Connue depuis longtemps en montagne, la résistance du bois par rapport à son poids le rend aussi très attractif pour les parcelles exiguës et les  » dents creuses  » des agglomérations.
C’est en ville, notamment, que sa légèreté et ses qualités structurelles font des merveilles. Facilité d’adaptation au bâti existant, créativité architecturale, rapidité de mise en oeuvre, avec, en surcroît, un confort accru et les économies d’énergie prévisibles sont autant d’atouts. C’est en optant pour une extension en bois que bien des propriétaires à l’étroit dans leur logement et réticents à l’idée de s’éloigner de leurs centres d’intérêts, vont pouvoir réaliser leur rêve : avoir davantage d’espace dans les meilleures conditions et à des coûts comparables, voire inférieurs aux techniques traditionnelles. Lorsque l’extension vient compléter une maison bois, ou une habitation traditionnelle, la différenciation du matériau utilisé, et son positionnement, permet de distinguer clairement le volume neuf, de différencier les usages et d’en diversifier les ambiances. Architectes et constructeurs bois abondent dans le même sens : le bois permet de se démarquer de l’architecture traditionnelle de l’existant.

L’extension étant souvent associée à de grandes ouvertures en verre, elle est le reflet de l’esprit contemporain de ceux qui l’habitent. Le logement gagne en caractère. Outre ses qualités esthétiques, la présence de bois en revêtement de façade (bardage), contribue à respecter les dernières réglementations thermiques obligatoires (RT 2012) ou programmées (RT 2020), en garantissant les qualités thermiques de l’extension grâce à la pose d’une Isolation Thermique par l’Extérieur. En fonction des besoins, des envies et des finances de ses occupants, l’ITE pourra être prolongée sur l’existant, à condition de rhabiller entièrement les façades.

banner-RT2012

RT 2012
Deux arrêtés parus fin décembre apportent un certain nombre de modifications concernant l’application de la RT 2012 pour les permis déposés à partir du 1er janvier 2015. Il s’agit principalement d’assouplissements de la réglementation pour les extensions de maisons individuelles pour lesquelles on distingue trois cas. C’est ainsi que l’on découvre qu’il n’existe aucune obligation à appliquer la RT 2012 pour les projets de moins de 50 m². Dans ce cas, seule la RT existante élément par élément est obligatoire. Une attestation simplifiée est à déposer au permis de construire. Entre 50 et 100 m², certaines exigences de la RT 2012 s’appliquent (nécessité du respect du Bbio, accès à l’éclairage naturel, ouverture des baies, système de régulation pièce par pièce). Il n’y a donc pas de calcul de Cep (pas de regard sur les systèmes de chauffage, de ventilation, d’eau chaude sanitaire), pas de test d’étanchéité à l’air et pas de recours aux énergies renouvelables. Au-delà de 100 m², la RT 2012 s’applique dans son intégralité

permis de construire maison bois nord

Démarches administratives incontournables
L’extension bois ne manque pas d’arguments, mais avant de passer à l’acte, un certain nombre de démarches administratives indispensables sont à effectuer :

– vérifier la conformité du projet avec le Plan Local d’Urbanisme (PLU) local et prendre connaissance des éventuelles servitudes existant dans l’environnement immédiat de l’habitation ;
– vérifier au cadastre, la mitoyenneté du terrain et les limites constructibles ;
– déposer une déclaration de travaux en mairie si la surface ajoutée n’excède pas 20 m² ou 40 m² en zone U. Au-delà de cette surface, l’obtention d’un permis de construire sera nécessaire.

De plus, le recours à un architecte est obligatoire si la surface habitable du bâtiment après travaux d’extension dépasse les 170 m².

Prix/m² et plus-value
Contrairement à une croyance tenace, et même si le budget sera très nettement inférieur à celui d’une maison neuve, une extension réussie nécessite de faire quelques économies sur la base de 1500 à 2000 € le m². En échange, vous deviendrez propriétaire d’une habitation à l’image de vos besoins, ayant gagné en esthétique.
Des mètres carrés supplémentaires, des pièces adaptées aux besoins et envies de notre époque, un aspect contemporain très tendance : il n’en faut pas plus pour mettre votre maison particulièrement en valeur, à plus forte raison si vous envisagez de la revendre, car la plus-value sera de la partie.

13.12. Atelier permis de construire - Extension St Amand-les-Eaux 2

À savoir :

Le délai moyen pour des travaux d’extension en ossature bois est de l’ordre de 4 à 6 mois pour deux pièces livrées clé en main. En quelques jours, la construction est mise hors d’eau et hors air et les différents corps d’état (plaquiste, menuisier, chauffagiste, plombier
ou électricien) peuvent entrer en action, à moins d’effectuer le second oeuvre soi même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *