Construire une extension : les 6 bonnes règles avant de se lancer

Avant de vous lancer dans une extension, on vous dévoile ses conseils pour bien penser vos futurs travaux.

extension bois nord 4

L’extension d’une maison est un bon moyen de gagner de l’espace sans déménager. Elle permet d’augmenter la surface en mètres carrés et bien souvent de restructurer l’espace à vivre. Avant de se lancer dans un agrandissement de maison, il est important de connaître les quelques règles incontournables. Nous avons interviewé un architecte spécialisée dans les extensions modernes des maisons anciennes, qui nous a donné ses conseils sur l’agrandissement de maison.

1. Bien connaître les règles d’urbanisme qui s’appliqueront à votre projet

La première étape obligatoire pour réussir son projet d’extension de maison  est d’aller à la mairie de sa commune, au service d’urbanisme. Objectif : connaître dès le départ les règles d’urbanisme qui s’appliqueront à votre projet. Des règles qui changent d’une commune à l’autre. Cette démarche préalable, que vous ou votre architecte peut mener, vous évitera de partir sur un projet que vous ne pourrez pas réaliser par la suite !

Plus précisément, construire l’extension d’une maison nécessite de connaître le Plan Local d’Urbanisme (PLU) avant de se lancer dans les projets. Par exemple, le PLU peut vous empêcher de construire un étage, vous empêcher de couper certains arbres… Il existe aussi des règles qui exigent une certaine distance entre l’extension et le terrain des voisins.

extension maison bois nord 10

Pour la métropole Lilloise, vous trouverez le lien: http://siteslm.lillemetropole.fr/urba/PLU/index.htm

En outre, vous devez aussi vous intéresser à l’emprise au sol (  le COS étant supprimer), qui définit la surface maximale de l’extension, ou encore le Plan de prévention des risques naturels PP (là aussi disponible en mairie), qui comprend notamment les risques d’inondation et qui, par exemple, peut obliger la construction à être surélevée.

Enfin, certaines mairies imposent certains styles de construction de maison et donc de construction d’extension. Par exemple, dans une commune qui veut garder un style classique de maison, les baies vitrées, toits-terrasses, auvents, etc… ne doivent pas être visibles de la route. Là encore, notre conseil est de discuter de votre extension de maison le plus tôt possible avec le service urbanisme de la mairie.extension maison bois nord 12

Permis de construire ou déclaration de travaux ? La déclaration préalable de travaux permet à la commune de vérifier que la future construction respecte bien les règles en vigueur. Elle est nécessaire pour les travaux réalisés sur une construction existante qui créent de 5 à 20m2 et jusqu’à 40m2 en zone urbaine. Un permis de construire est exigé quand la surface après travaux est supérieure ou égale à 170m2 ou quand les travaux ajoutent 20m2 ou 40m2 en zone urbaine à l’existant. L’un comme l’autre sont à déposer à la mairie qui donnera sa réponse dans un délai d’un mois pour la déclaration préalable et deux mois pour le permis de construire.

2. Ne pas dépasser le seuil des « 30 % » pour éviter les surcoûts de la RT 2012

Il est très important de savoir que la nouvelle RT 2012 ou réglementation thermique 2012 s’applique à la construction d’une extension de maison si la surface de l’extension équivaut à plus de 30 % de la surface de la maison existante ou à plus de 150 m2. Auparavant, la surface de la maison existante était calculée oeuvre-net, n’incluant pas toujours le sous-sol par exemple. Aujourd’hui, la surface de référence est la SHON RT, et inclut ainsi les sous-sols, combles habitables…

Or, si votre projet d’extension dépasse les 30 % de l’existant ou 150 m², la RT 2012 oblige à respecter les nouvelles normes de construction très strictes visant à l’économie d’énergie et au respect de l’environnement. Le surcoût peut être très élevé car la RT 2012 impose aux constructions d’extension une étude énergétique et un bilan après travaux, des solutions d’isolation et des équipements nettement plus onéreux, etc. Bref, mieux vaut rester sous le seuil des 30 % pour éviter la RT 2012.

extension ossature bois nord

3. Privilégier les grandes ouvertures pour laisser entrer la lumière naturelle dans l’extension

Les règles juridiques connues, vous pouvez laisser libre cour à votre imagination pour faire les plans de votre extension de maison. Le plus important est de profiter de l’extension pour faire rentrer un maximum de lumière dans la maison. Car souvent, l’envie est d’agrandir et de moderniser une maison ancienne qui manque de luminosité naturelle.extension maison bois nord 11

L’agrandissement de la maison doit naturellement laisser entrer un bain de lumière dans la partie de l’extension. Mais il doit aussi ne pas assombrir la partie existante de la maison. Des solutions existent. Si l’extension réduit la lumière naturelle dans les anciennes pièces, on  propose à ses clients de créer, en plus des baies vitrées, une verrière étroite dans le plafond. Cette fissure de lumière, qui longe la partie ancienne, laisse ainsi entrer la lumière du ciel.

Par ailleurs, si la luminosité apportée par les baies vitrées est limitée par la proximité des maisons voisines, la solution est de retrouver des prises de lumière en toitures (verrières, fenêtres de toit). Il est aussi possible de penser à des fenêtres teintées lorsqu’il y a un vis-à-vis trop proche

4. Mettre les pièces à vivre dans l’extension

Une extension de maison répond souvent à une double attente : d’une part, un espace à vivre (salon, salle à manger, cuisine) grand et moderne ; d’autre part, un espace nuit plus grand et confortable (une chambre en plus, dressing…).
Dès lors, l’idée est de mettre l’espace à vivre dans l’extension pour profiter des baies vitrées, pouvoir aménager une belle cuisine ouverte, avoir une vue dégagée sur la terrasse ou le jardin etc. Bref, pour créer un esprit loft.
Dans ce cas, là, l’ancien séjour peut être transformé en suite parentale.extension maison bois nord 13

5. Construire une extension qui a du style

Le dessin de l’agrandissement d’une maison est trop souvent négligé. Trop souvent, on pense juste à ajouter du volume. Or, les volumes, façades et toitures ne doivent pas constituer un bloc mastoc qui alourdit l’ensemble de la maison. Non seulement l’extension elle-même doit avoir un style fin, mais elle doit également donner une nouvelle vie et une nouvelle modernité à la partie ancienne. Il existe dès lors deux options. Soit créer une extension moderne qui contraste et met en valeur la partie ancienne (souvent rénovée au passage). Soit unifier les styles en modernisant la partie ancienne.

Maisonboisnord

A savoir aussi…

– Ne pas toucher à l’escalier existant. Mieux vaut éviter de déplacer un escalier existant afin de limiter le coût des travaux. Garder l’escalier existant permet facilement d’économiser 5 000 euros. Une somme loin d’être négligeable.

– La facilité de déplacer une salle de bains au rez-de-chaussée si le sous-sol est ouvert. Dans ce cas, il est aisé de récupérer le tout à l’égout.

Faut-il prendre un architecte pour son projet d’extension de maison ?

Oui à partir de 170m2 (maison + extension). Dans ce cas-là, il est obligatoire de faire appel à un architecte pour la réalisation du projet d’agrandissement de votre maison.extension maison bois nord 14

Mais on vous conseillera de prendre un architecte si…

– vous souhaitez les compétences d’un pro pour dessiner des plans et des façades affûtées,  réaliser le descriptif technique et établir un dossier de permis de construire ou une déclaration de travaux.

L’agence Atelier Permis de construire vous propose ses services pour la réalisation de votre projet sur la région Nord/Pas-de-Calais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *